Un avis (honnête) à propos d'Audirvana

Bonjour,

Après 2 semaines de test de la solution Audirvana Studio sous Linux, je me permet d’en faire la critique en toute impartialité et honnêteté. Je n’ai pas de produit concurrent à vendre, et je ne travaille pas pour Audirvana non plus. Je précise cela car mon but n’est pas de lancer une polémique, mais d’exprimer mon point de vue sur la solution Audirvana Studio Linux + Remote sur Android.

J’ai un serveur audio SOtM sous linux qui envoie le flux vers un streamer SOtM sms-200 eSSe qui lui même pilote un DAC SOtM sHP-100. Un ampli Nuprime AMG STA et des enceintes Davis Olympia 3. Le tout avec de bonnes alimentations et câbles. Un petit setup qui sans prétention me permet d’être assez objectif sur la qualité sonore.

Premièrement, je remercie toute l’équipe d’Audirvana pour avoir créé cette suite. C’est forcément un travail de longue halène qui ne doit pas être simple.

Le résultat est tout simplement “la meilleure qualité sonore” que j’ai sur mon système actuel. J’ai essayé d’autres solutions coté serveur qui, bien que qualitatives, n’ont pas la qualité d’Audirvana Studio pour Linux.

Coté qualité sonore, voici ce que je retiens d’Audirvana par rapport aux autres solutions que j’utilise habituellement :

  • Un son plus analogique
  • Une scène sonore plus large et profonde
  • Des basses plus agréables à écouter. Elles sont plus tendues tout en étant, dans leur ensemble, plus rondes (je sais, c’est assez paradoxal)
  • les notes montent aussi plus haut, laissant entendre certains détails que je n’entends pas avec d’autres solutions
  • l’équilibre général des musiques est mieux. D’autres solutions par exemple poussent les voix, ou les basses. Là, c’est “juste bien”.

En clair, j’ai parfois l’impression d’écouter de “nouvelles” versions des albums que je connais pourtant par cœur.

Pour cela, bravo (et merci).

Cependant je ne vais pas, pour le moment, utiliser cette solution car maintenant vient “le remote”. Et là, il semble qu’il reste quelques améliorations à venir. Je ne vais pas passer trois heures à décrire le remote et aller à l’essentiel. Je rappelle que le but n’est pas de lancer une polémique, mais d’essayer d’être constructif pour au final, si possible, faire évoluer le remote dans un sens (celui que j’aime allez vous dire).

Voila les points noirs que je reproche au remote :

  • Il est lent, notamment dans l’affichage des albums sur une bonne collection
  • il consomme beaucoup de ressources, notamment la batterie si on ne le quitte pas avant de mettre la tablette en veille
  • il est instable sur Android et empêche souvent la tablette de se “réveiller” s’il a été laissé actif à sa mise en veille
  • il lui manque encore quelques fonctions que j’apprécie particulièrement, notamment “une lecture aléatoire de X morceaux”.
  • le remote est clairement conçu pour une tablette en mode “paysage”. Le mode portrait est moins bien fini et certaines informations sont “tronquées”

Je vous remercie de m’avoir lu et souhaite une longue vie à Audirvana. Je ne manquerais pas de revenir vers cette solution le jour où le “remote” arrivera a maturité.

Cordialement,
Manu

3 Likes

Merci pour votre retour, je vais me lancer dans l’install sur un server Linux. Par contre, je n’ai pas les mêmes impressions pour l’app remote sous iOS. C’est globalement fluide (utilisation avec Qobuz uniquement).

Top d’avoir déployer une version Linux !